ZAC Parc Marianne

Quand la nature devient le cœur d’un nouveau quartier
Bénéficiant d’une situation stratégique à l’Est de Montpellier, les 8 hectares du quartier Parc Marianne misent avant tout sur la qualité de vie de ses habitants.

Il s’ouvre sur la Méditerranée par l’avenue Raymond Dugrand, configurée en rambla pour accueillir la ligne de tramway reliant le Nord Ouest de Montpellier au Sud, à proximité de la mer.

Parc Marianne combine commerces, bureaux, équipements publics, culturels et logements. Le long de l’avenue du Mondial, les immeubles forment un front bâti dense, rythmé de commerces, et côté parc Georges Charpak, ils sont en gradins et offrent aux habitations des points de vue dégagés sur le vaste poumon vert au Sud.

Afin de concilier l’échelle de la ville et l’échelle du piéton, la trame et la modénature des immeubles de Parc Marianne se répondent et dialoguent de part et d’autres du parc. Ils créent un véritable morceau de ville où qualité de vie rime avec qualité environnementale.

La conception architecturale des bâtiments concilie des recommandations permettant de préserver l’unité visuelle du quartier à l’échelle humaine, et les expressions individuelles de chaque bâtiment.

Patrimoines aménagés pour devenir des espaces publics de qualité, la géométrie du paysage et l’ondulation du cours d’eau La Lironde sont les deux mouvements qui ont servi de guides à la composition urbaine du quartier.

Le quartier Parc Marianne surprend par sa capacité à associer ville et nature, qualité de vie et centralité. Tourné vers l’avenir, ce projet a d’ailleurs été récompensé par le Prix EcoQuartier 2011 dans la catégorie « approche écologique globale », et est labellisé « EcoQuartier ». Il a également été lauréat aux victoires du paysage en décembre 2014.

Ce sont les caractéristiques du site qui permettent au thème de l’eau d’occuper une place privilégiée en lien avec la gestion paysagère. Les bassins de rétention aménagés permettent la gestion des eaux de pluie et la prévention des risques d’inondation.

Le miroir d’eau, installé dans la perspective de l’Hôtel de Ville et du Parc Charpak constitue un élément d’ornement dynamique et rafraîchissant.

Tous ces espaces paysagés, irrigués par l’eau brute créent les conditions favorables au confort d’été en climat méditerranéen et de fait constituent un lieu de rencontre empreint d’un rôle social.

La lumière est aussi au cœur de la conception des espaces et plus particulièrement sur l’avenue Raymond Dugrand où la ponctuation de barreaux de leds bleues de la rambla piétonne dialoguent avec les éclairages et la mise en lumière de la place Picasso, rythmée par des mats à sa périphérie.

Tant au travers des infrastructures de distribution des énergies de chauffage sur des réseaux viaires, la ZAC Parc Marianne irrigue les quartiers avoisinants, eux aussi structurés sous forme de zone d’aménagement concertée. Le maillage des voies conjugue des modes de déplacement doux (voies vertes, piste cyclable, cheminements piétons calibrés pour les personnes à mobilité réduite) limite le déplacement et stationnement automobile en surface en privilégiant les transports en commun. La ZAC Parc Marianne est traversée par 2 lignes de tramway.